Comment optimiser fiscalement son BNC ?

OPTIMISATION FISCALE BNC

En tant que titulaires de BNC (Bénéfices Non Commerciaux) relevant du régime de la déclaration contrôlée, soumis aux recettes / dépenses (bénéfice déterminé sur la seule base de ce qui a été passé en banque entre le 1er janvier et le 31 décembre), vous pouvez réduire sensiblement votre imposition, en tout légalité bien sûr. 

Voici quelques pistes : 


Renouveler les petits matériels et mobiliers (matériel informatique, imprimantes, mobiliers : tous les petits investissements et équipements nécessaires à votre activité dont la valeur est < à 500 € HT peuvent être totalement déduits de votre bénéfice dès leur date d’acquisition)

Faire quelques travaux (travaux de peinture, moquettes, nettoyages sont aussi déductibles de votre bénéficie imposable quel qu’en soit leur montant s’ils sont bien effectués avant la fin de l’année en cours et s’ils ont bien un lien avec votre activité). 

Payer un maximum de factures fournisseurs avant le 31 décembre (n’hésitez pas à relancer vos fournisseurs car vos dépenses professionnelles sont fiscalement déductibles l’année au cours de laquelle elles ont été payées)

Demander, à l’inverse, à vos clients d’attendre début janvier pour vous régler (cela vous permettra de différer d’une année le paiement des impôts et charges correspondantes mais aussi de diminuer votre taux moyen d’imposition)

Effectuer des versements sur un contrat de retraite complémentaire (loi Madelin ou PER) : cette épargne est déductible dès l’instant qu’elle est payée (il convient dans ce cas de signer un contrat de retraite complémentaire et d’effectuer le 1er versement avant le 31 décembre).

Faire des dons aux œuvres d’intérêt général : ces dons ne sont fiscalement pas déductibles sur la 2035, mais ouvrent droit à une réduction d'impôts mécénat (60 % dans la limite de 5 pour 1000 du CA ou 10 000 €) : à faire figurer sur la 2069 RCI et sur la 2042 C Pro (zone 7US)

Anticiper les versements aux caisses sociales (Urssaf et caisses de retraite obligatoire) : Si votre bénéfice risque d’être plus important cette année que l’année dernière, il peut être intéressant d‘effectuer, après calcul bien sûr, un règlement avant le 31 décembre à ces caisses pour lisser votre imposition et ainsi éviter l’effet yo-yo d’un exercice à l’autre.