Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d'Assurance Vieillesse (CIPAV) : ce qui va changer au 1er janvier 2019

CIPAV AU 01/01/2019

La gestion de plus de 380 professions sera transférée à la Sécurité sociale des indépendants. 19 professions seulement (architectes et architectes d’intérieur, ostéopathes, psychologues, psychothérapeutes, ergothérapeutes, diététiciens, chiropracteurs, économistes de la construction, maîtres d’œuvre et géomètres experts, ingénieurs conseil, moniteurs de ski, guides de haute montagne, accompagnateurs de moyenne montagne, artistes non affiliés à la maison des artistes, experts en automobile et experts devant les tribunaux, conférenciers) dépendront encore de la Cipav qui gère la retraite et l’invalidité-décès.  

Les libéraux qui créeront leur activité à compter de cette date ne pourront donc s’inscrire à la Cipav que s’ils exercent une des professions précitées. Quant aux autres professionnels, ils seront tenus de s’affilier auprès de la Sécurité Sociale des Indépendants.

Mais qu’en est-il pour les professionnels libéraux qui se sont inscrits à la Cipav avant le 1er janvier 2019 et qui n’exercent pas l’une de ces 19 professions ?

Ils pourront continuer de cotiser auprès de cette caisse ou opter (jusqu'au 31 décembre 2023), pour leur rattachement à la Sécurité sociale des indépendants.

Attention : Les professionnels libéraux tels que les médecins, chirurgiens-dentistes, sages-femmes, vétérinaires, avocats, experts-comptables …qui relèvent, pour leur retraite et leur invalidité-décès, d’une autre caisse que la Cipav ne sont pas concernés par ce changement d’affiliation.